browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

L’attelage est-il de l’équitation ?

Posted by on 4 octobre 2014

Peut-on considérer la pratique de l’attelage (quelle qu’elle soit) comme de l’équitation ?

Bon nombre diront que non, car pour eux la définition de l’équitation est de poser son derrière sur le dos d’un cheval, de faire « yaouh » en lui fouettant la croupe pour partir au galop « vent du cul dans la plaine » comme diraient certains !

Pour ma part je ne vois pas en quoi utiliser différemment le cheval (ici en l’occurrence attelé) ne serait pas aussi une forme d’équitation !

Cette grande réflexion existentialiste à été soulevée dernièrement par Émilie du blog Cavali’Erre, lors du lancement de la nouvelle édition du festival (ouvert à tous) qu’est La Cavalcade des Blogs.

La Cavalcade des Blogs, un évènement mensuel à ne pas rater !Si l’on remonte quelques années en arrière (bon ok, beaucoup beaucoup d’années…), il semble que les équidés aient tout d’abord été utilisés par l’homme à des fins de traction, bien avant que ce dernier ait soudain la lumineuse idée de le chevaucher pour se glorifier.

Bref si l’on considère à ce juste titre la définition du célèbre dico en ligne Wikipédia, concernant l’équitation, voici précisément ce qu’il mentionne : L’équitation est « la technique de la conduite du cheval sous l’action de l’homme »

Nulle part il n’est donc mentionné qu’il faille à tout prix monter sur le dos de l’équidé, pour pratiquer l’équitation !! Ouf, nous sommes saufs, pauvres meneurs que nous sommes, de ne pas être relégués dans les bas fonds d’une pseudo sous catégorie sportive (ou non d’ailleurs).

L’équitation est donc une grande famille (heureuse) qui réunit   (entendez par là : venant de disciplines équestres les plus variées… car non, non, non, l’équitation n’est pas une secte!!), du moment que ceux-ci conduisent un cheval (c’est aussi valable pour les poneys, ânes, mules, etc) dans un but défini, plus ou moins précis selon les cas !

Le terme « conduire » s’appliquant tout particulièrement à l’attelage, qui est officiellement reconnu comme un véhicule (hippomobile il va de soi) à part entière.

En conclusion les meneurs pratiquent bien l’équitation !!!! 😉

Et pour les septiques que ma belle démonstration logique laissent de marbre, il suffit simplement de constater que les licences sportives des meneurs (ainsi que les autorisations de participer en compétition) sont uniquement délivrées par la FFE. Pour les non initiés, FFE signifie Fédération Française d’Équitation.

Je n’invente rien, je constate !

Bref tout cela pour dire qu’il n’y a pas à mon sens, une équitation (bien définie, bien catégorisée, bien ordonnée, bien tout ce qu’on veut) mais autant d’équitations qu’il y a sur cette planète d’humains à côtoyer les équins……. Et je peux vous assurer que cela en fait vraiment beaucoup abordé de ce point de vue là !

Et vous !?!

Quel type d’équitation pratiquez-vous ?

Oui, oui je sais la question est large, et c’est pourquoi elle mérite d’être posée !

Amusez-vous en y répondant dans les commentaires en bas de page !

2 Responses to L’attelage est-il de l’équitation ?

  1. Gruyer

    Je pratique 1 équitation la respectueuse de mes équidés ( après, je fais certainement des erreurs puisque je les travaille seule).

    Pour moi, mes chevaux doivent être libres de faire ce qu’ils veulent au moment où il le veulent ( ça m’est arrivé à plusieurs reprises de partir en balade sans but précis et que ce soit ma ponette qui choisisse de prendre le chemin qu’elle voulait !).

    Libres aussi de contraintes d’embouchure ou de moi-même car je prends plus de plaisir à passer de longs moments à les gratouiller ( et à gratter en rentrant chez moi pendant de longues minutes mes ongles noircis à force de les avoir trop « gratter » ) qu’à monter dessus !!!!

    Bref, mes chevaux deviennent 1 peu têtus, 1 peu cabots au goût de certains qui aimeraient me voir « travailler » plus avec eux.

    C’est vrai mais au moins ils n’ont pas le regard blasé de tous ces chevaux qui ont justement été TROP « travaillé » !!!!

  2. Laurence 78

    je m’occupe plus des à côtés que de monter dessus.
    d’ailleurs c’est une jeune de 17 ans qui monte ma ponette.
    je m’occupe plus des soins : un vieux poney qui boîte en ce moment, un jeune fugueur qu’il faut chercher dans les champs à côté presque tous les jours; les clôtures à refaire, l’eau à apporter.
    mais je prends plus de plaisir à m’occuper d’eux comme ça en famille que monter toute seule à cheval.
    quand mon boiteux va bien, on fait de l’attelage en famille et ça c’est l’éclate totale!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    on a beaucoup plus de sensation de vitesse en attelage qu’à cheval; foi de cavalière pratiquant l’équitation classique pendant plus de vingt ans et l’attelage plus récemment (cours avec les haras nationaux des Bréviaires et un attelage poney perso depuis plus d’un an maintenant)
    en attelage on vit le moment présent à plusieurs en même temps; c’est ça qui est magique:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *