browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Conduite d’un attelage à une main

Posted by on 26 octobre 2013

La conduite à une main, est un moment qui stresse (à tort) nombre de meneurs !

Alors essayons de le rendre plus agréable. 

oh !

L’utilité de conduire à une main

 

À quoi cela sert-il, me direz vous, maintenant que les voitures hippomobiles sont équipées de freins à pédales actionnées par les pieds du meneur ?

Le salut en compétition, nécessite de libérer la main droite également.

Le salut en compétition, nécessite de libérer la main droite également.

Il est vrai, que traditionnellement, le meneur avait besoin de libérer sa main droite régulièrement, pour actionner la manivelle du frein. De nos jour, ce n’est plus le cas : vive le modernisme !

Il n’empêche qu’il arrive parfois d’avoir besoin d’agir avec le fouet, très précisément, et que cela est bien plus facile à réaliser, lorsque la main droite est totalement libre.

En extérieur, et sur la route en particulier, le meneur est tenu de signaler la direction qu’il va emprunter, avec son fouet. Il est également tenu d’indiquer un ralentissement ou un arrêt de son attelage, de la même façon… Encore faudrait-il que les automobilistes sachent reconnaître les codes obligatoires !! (à leur décharge, je ne crois pas que cela soit enseigné dans le code de la route)

Cette même main peut être utile aussi, pour se moucher, se gratter l’oreille, prendre une bouteille d’eau, ou tout autre action !

La conduite à une main fait également partie des épreuves en attelage, que ce soit en concours complet, lors des reprises de dressage, ou en TREC, lors du Parcours en Terrain Varié. Il existe aussi en épreuves de tradition, un exercice qui consiste à venir immobiliser l’attelage près d’un présentoir, et à se saisir d’un verre rempli, pour le boire !

Mener à une main, guides dans la main gauche, est un savoir-faire qu’il faut présenter lors des examens fédéraux.

 

Les bienfaits du simulateur

 

Cet appareil permet de réduire considérablement le stress éprouvé par les débutants pour aborder sereinement la conduite à une main !

Comme son nom le suggère, le simulateur va permettre de s’exercer sans cheval ni poney au bout des guides. Voir aussi l’article à ce sujet dans le défi du blog

Les erreurs n’auront alors aucune conséquence et pourront ainsi être corrigées sans risque pour l’animal, la voiture, et l’équipage !

Je vous conseille de faire régulièrement des séances au simulateur, cela permet de faire le point, et même de s’auto évaluer.

Avant de passer en voiture, il est souhaitable de vérifier aux longues guides, à pied, que les acquis de cette conduite sont bien en place !

 

La tenue des guides (dans la main gauche)

 

Plusieurs méthodes et courants d’enseignements existent à ce sujet à travers le monde. Je ne vais pas tous les passer en revue, mais vous expliquer les deux façons que j’enseigne à mes élèves, car je les trouve pratique tout simplement !

1. La méthode classique (dite Achenbach, du nom de son créateur)

D’abord parce que c’est la méthode traditionnelle, et que l’on demande encore aux meneurs de la présenter lors des examens fédéraux !

Positionnement des guides dans la main gauche

Positionnement des guides dans la main gauche

C’est également celle que l’on va retrouver dans la majorité des ouvrages traitant de ce sujet !

en pratique :

La guide gauche passe sur l’index (de la main gauche) et tombe à l’intérieur de la main. La guide est positionnée à l’endroit lorsque le côté lisse (ou pleine fleur) est sur le dessus.

La guide droite vient entre le médius et l’annulaire, ce qui fait que les guides sont séparées par deux doigts.

Les guides sont maintenues en main, principalement par les deux doigts suivants : annulaire et auriculaire, qui se ferment énergiquement sur les lanières.

clin d'oeil

 

2. Une méthode accessible aux enfants

Parce que de plus en plus d’enfants, très jeunes, s’intéressent et découvrent l’attelage, il faut s’adapter pédagogiquement avec des méthodes qui conviennent aux petites mains.

SONY DSC

Méthode classique légèrement détournée.

en pratique :

La guide gauche passe sur l’index (de la main gauche) et tombe à l’intérieur de la main. La guide est positionnée à l’endroit lorsque le côté lisse (ou pleine fleur) est sur le dessus. –> jusque là c’est pareil !!

Ensuite je propose deux choix pour la guide droite :

  1. soit de garder le principe de la méthode classique, mais en rajoutant un doigt intercalaire : la guide droite est donc située entre l’annulaire et l’auriculaire, ce qui facilite les actions de direction.
SONY DSC

Méthode plus accessible et plus facile pour la conduite à une main.

  • soit de mettre la guide comme une rêne : elle passe sous l’auriculaire, et ressort entre le pouce et l’index (ou entre l’index et le médius). Les deux guides sont alors croisées dans la paume de la main. Cette tenue facile vraiment la conduite à une main pour les débutants.

 

bon plan conseils

 

Comment changer de direction en conduite à une main ?

Conseil : Pour que cela fonctionne lorsque l’on est installé en voiture, il faut que le cheval ou poney soit actif, et tendu, réceptif aux moindres sollicitations sur les guides.

1. La méthode classique (Achenbach)

pour aller à droite

Décaler la main (gauche, puisque l’autre main ne tient pas de guides !!) vers la gauche, en pivotant votre poignet de telle sorte que la guide gauche va se relâcher légèrement et indiquer au cheval la direction vers la droite.

SONY DSC

Aller à gauche, en conduite à une main.

pour aller à gauche

Décaler la main vers votre hanche droite, en pivotant votre poignet de telle sorte que la guide droite va se relâcher légèrement et indiquer au cheval la direction vers la gauche.

Il n’est pas interdit de jouer un peu avec ses doigts en les écartant, pour améliorer la finesse et la discretion de la demande.

 

2. Une méthode accessible aux enfants

Pour diriger à une main, il est plus facile de mettre la main, paume et ongles des doigts vers le sol, le dos vers le ciel.

– pour aller à droite

déplacer la main vers la gauche.

au besoin pour accentuer l’effet, basculer le poignet horizontalement, en dirigeant le pouce vers les oreilles du cheval

– pour aller à gauche

déplacer la main vers la droite.

au besoin pour accentuer l’effet, basculer le poignet horizontalement, en dirigeant le pouce vers votre hanche droite.

Il faut garder à l’esprit que la guide opposée à la direction choisie doit se détendre pour autoriser le cheval à changer de direction.

 

Quels types d’exercices ?

 

  • Commencer très simplement par réussir à rester sur la piste du grand côté en menant à une main
  • Osez ensuite parcourir le tour de la carrière ainsi.
  • Le plus simple pour améliorer la conduite à une main est de positionner une quille à l’intérieur de la piste (sur le grand côté), et de temps en temps de la contourner, au lieu de rester sur la piste.
  • À une main, on n’opère que des changements de direction légers, comme prendre une diagonale sur une carrière (à condition, évidement de la prendre dans le bon sens !!), ou changer de chemin, dans un angle supérieur à 100°.

 

 À VOUS D’AGIR MAINTENANT :

Laissez vos avis et suggestions dans la zone de commentaires ci-dessous.

Merci !

2 Responses to Conduite d’un attelage à une main

  1. Renaud

    Très bien écrit et tellement vrai ,et pourtant nombres de meneurs n’utilisent pas le fouet ,que je trouve indispensable en ce qui me concerne il peut aider à chasser les chiens qui déboulent dans les jambes des chevaux sans leur faire mal ou encore à se protéger des branches lors de randonnées en sentier étroit ,bravo pour votre article !!

  2. attelage-facile

    Merci Janique pour votre commentaire !
    Un article sur l’utilisation du fouet, devrait être publié dans les jours à venir justement !!
    Au plaisir
    Gaëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *