browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

de l’équitation à l’attelage

Posted by on 10 mars 2014

La Cavalcade des Blogs, un évènement mensuel à ne pas rater !Cet article participe à la quatrième édition du festival La Cavalcade des Blogs, organisée ce mois-ci par Amandine, du blog Le journal de Taylor et Vinci.

Le thème est : La naissance d’une passion

Et voici ma contribution

De l’équitation à l’attelage…

Il a fallu beaucoup de temps pour que je prête un quelconque intérêt aux pratiques attelées. Très jeune j’ai pourtant eu la chance de côtoyer un moniteur qui nous faisait découvrir plein d’activités différentes, mais je n’étais pas, à l’époque, disposée ni disponible mentalement pour l’attelage.

Quand j’y songe aujourd’hui, je ne peux que me dire, que je suis passée à côté de quelque chose de sympa, que j’aurais pu avoir l’opportunité de vivre plus tôt. C’est ainsi !

poneys en tandem, l'un derrière l'autre

Ernest et Poye Poye en tandem lors d’une course d’endurance

L’attelage à croisé à nouveau mon chemin, quelques années plus tard, un peu malgré moi ! Le coach qui me suivait alors (Pol), et pour qui je travaillais ponctuellement, à eu la bonne idée de m’inscrire avec lui à une session de formation et d’initiation à l’attelage pour un week-end. C’était en hiver, il faisait gris et humide, et j’étais bien peu motivée, mais je n’allais pas le décevoir, j’ai donc suivi le mouvement ! En fait c’était tout simplement là où je montais le mercredi avec cet enseignant. Le centre était d’abord une école d’attelage, et accessoirement une école d’équitation. Bien que je sois souvent confrontée aux différents animaux de trait de l’endroit, et au fait que les propriétaires travaillent avec de nombreuses calèches, ma curiosité ne s’était pas aventurée plus avant vers cette voie là…

Lors de ce stage nous avons appris les règles de base du menage traditionnel, avec un simulateur pour répéter les effets de guides de la méthode Achenbach, puis nous avons découvert le harnais et ses différents composantes, avant de nous enseigner comment garnir correctement les chevaux. Au final tout cela était rudement passionnant, et bien que l’on ne soit pas sur le dos des équidés, je trouvais tout intéressant et bien présenté !

Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux idées reçues, mais tester par soi-même pour pouvoir ensuite juger en connaissance de cause !!

Puis nous avons pu mener des chevaux en réel dans la carrière en herbe. C’était assez impressionnant de se retrouver aux guides de ces chevaux lourds de type cob, qui emmenaient d’un pas tranquille, mais certain les voitures hippomobiles. Je ne remercierai jamais assez Pol de m’avoir permis de découvrir le monde fascinant de l’attelage, que je refusais jusque là de voir !

 

Aussitôt rentrée chez moi, je me suis précipitée pour me procurer le manuel d’attelage dont nous avait parlé les enseignants de l’école ! Et je l’ai toujours aujourd’hui, car il reste un incontournable des rares livres traitant du sujet ! Il s’agit tout simplement du Manuel d’instruction de l’attelage des éditions Lavauzelle, dont une nouvelle version est maintenant disponible, à l’identique (voir ci-contre).

Cet ouvrage décrit clairement et simplement les parties du harnais, de la voiture, les différentes tenues des guides, la position du meneur, l’attelage à un et à 2, puis aborde les notions d’attelage à 4 en grandes guides.  Il n’est pas encombrant, de couverture souple qui peut facilement s’emporter dans l’écurie, pour peaufiner les réglages !

Malheureusement je n’ai pas pu atteler de nouveau durant plusieurs années, n’en ayant pas l’occasion, ou le temps, ou les deux… Ce ne sera que quelques années plus tard, que je gouterai à nouveau aux joies de l’attelage, en achetant un lot de poneys shetland, avec une petite deux roues de confection artisanale et le harnais adapté aux animaux.  Bien contente alors de retrouver mon manuel, pour mettre tout cela en pratique !

Promenade bucolique en famille avec les poneys attelés

Promenade bucolique en famille avec les poneys

Durant les années suivantes, j’ai mené épisodiquement, selon les poneys dont je disposais à la maison, et l’envie de pratiquer. Puis j’ai fait débourrer Ernest, par un professionnel,  avec lequel je rêvais de faire de l’attelage sportif en compétition (je précise, car cela pourrait porter à confusion : c’est bien avec Ernest, et non avec le professionnel, que je rêvais de faire de la compet !!). 

C’est à partir de 2009 que je décide de m’orienter vraiment vers cette discipline qui me plait, et d’aller me former pour apprendre encore et encore, avec les meilleurs enseignants (Éric Lenormand et Louis Basty), qui rapidement vont m’inciter à mener en paire puis à 4 en compétition ! Et voilà comment une petite passion est devenue grande !! Je profite à ce moment là, de faire valider mes acquis par les Brevets Fédéraux d’Entraîneur d’attelage de niveau 1 et 2, dans la foulée…

Quant à la suite de cette passion, elle est plus ou moins racontée dans ce blog !

Et vous ? Comment êtes vous venus à l’attelage ?

Laissez un mot dans les commentaires, cela me fait toujours plaisir !

Smile

2 Responses to de l’équitation à l’attelage

  1. Amaya

    C’est drôle comme on peut ne pas voir et s’intéresser à ce qu’on voit tous les jours ! Malgré ça tu as vécu pleins de belles choses dans cette discipline, c’est chouette :).

    • attelage-facile

      oui parfois il faut un peu de temps pour que nos yeux veuillent bien s’ouvrir à ce qui nous entoure !! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *