browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Tromperie et injustice

Posted by on 30 avril 2014

J’ai laissé passer quelques jours, puis quelques semaines pour digérer les choses, avant d’écrire ces mots et vous demander votre avis, sur ce qu’il nous est arrivé…

Quant à la suite à donner à au défi d’attelage-facile

Rappel des faits :

Lors du premier concours d’attelage de notre défi, qui se tenait à Azérables, j’avais précautionneusement prévu 3 engagements, afin de décider sur place, en fonction de l’attitude des poneys, lequel serait non partant, et qui participerait.

Le concours d’attelage d’Azérables :

Dès notre arrivée, le dimanche matin, nous avons déclaré l’une des inscriptions solo non partant, afin de ne pas prendre le risque d’une mauvaise saisie des résultats qui pourrait engendrer une disqualification « pour nombre de participations supérieur au nombre autorisé par le règlement ». Lequel règlement prévoit 2 participations par meneur ou équidé.

concours de dressage en attelage en paire

Le dressage en paire ce fameux jour, à Azérable…

Nous avions donc 2 n° de dossards, l’un pour la paire, et l’autre en solo.

Nous avons bien participé en solo avec Poye (remplaçant Randy, comme prévu dans l’inscription), et en paire avec Poye et Scotch, comme prévu initialement sur l’engagement (puisque l’on peut inscrire 3 équidés et choisir au dernier moment).

JF et Anne-Sophie ont d’abord présenté Poye le matin, puis la paire l’après midi.

A l’annonce des résultats, ils ont été appelés deux fois, une place en solo, et une autre en paire.

Jusque là, tout allait bien…

Disqualifiés…

Ce n’est que deux jours plus tard, en consultant les résultats sur le site fédéral, que je découvre que mes équipages sont disqualifiés pour participations au dessus du nombre autorisé !!!

Persuadée d’une simple erreur de saisie, je compose le n° de l’organisatrice, et lui expose le problème, qui pour moi n’en n’est pas un, puisque nous avons été réglo, et qu’il n’y a aucun doute à ce sujet. Elle me répond qu’elle ne sait pas trop, c’est Marc Metiver, le président de jury qui s’est occupé de tout cela, et des saisies informatiques, mais qu’il lui a dit que nous avions aussi participé avec Scotch en solo… Ce qu’elle infirme, puisque n’ayant pas vu le dit poney sur l’épreuve de maniabilité combinée, qu’elle jugeait elle-même…

Qu’à cela ne tienne, elle me communique les coordonnées du juge d’attelage, pour que je vois directement avec lui, ce sera plus simple. Ce que je m’empresse de faire dès le lendemain matin…

Injustice, mensonges et tromperie…

Et là, à ma plus grande surprise, Marc me maintient que nous avons aussi participé avec Scotch en solo, qu’il s’en rappelle bien

Je lui explique calmement que c’est impossible, le poney n’ayant pas la condition physique nécessaire, ne pouvait en aucun cas faire deux épreuves dans la journée… et que de plus je l’avais déclaré non-partant en solo, le matin même… que nous n’avions que deux n° de dossards, que nous n’avons été appelé que 2 fois lors des résultats, que nous n’avions eu que deux protocoles de dressage, que je connais le règlement et ce qu’engendre une troisième participation, que nous sommes venus pour prendre des qualifications, etc..

Ce à quoi, il me répond, qu’il sait quand même bien, ce qu’il à vu, et qu’ils étaient trois par cabine de jury, et que tous les 6 ont vus le poney qui Scotch sur le dressage, alors que ce n’est pas vrai… INCROYABLE.

Je crois rêver… HALLUCINANT, simplement hallucinant.

oh !

J’essaie de lui expliquer notre situation, que les compétitions représentent un coût financier non négligeable, que j’ai autre chose à faire dans ma vie, que de tricher ou tenter de tricher ainsi, l’objectif de ce défi, et l’impasse dans laquelle cette disqualification nous plonge aujourd’hui… en plus de l’étiquette peu respectueuse que l’on se voit attribuer par non respect du règlement…

Ce à quoi je l’entends me répondre, que nous savions bien qu’en participant 3 fois, nous serions disqualifiés………….

je suis DÉGOUTÉE, il n’y a pas d’autres mots qui me viennent à l’esprit face à autant d’injustice gratuite.

wlEmoticon-sadsmile.png

J’ai préféré couper court à cette conversation inutile et improductive, avant de m’emporter et prononcer des paroles que je ne pensais pas réellement …

J’étais effondrée…et le suis encore… Cette journée de compétition avait été tellement agréable, pour un retour que je craignais tant..

Et maintenant ?

  • Notre défi est-il anéanti par la bêtise humaine ?
  • Pourquoi tant d’acharnement pour éliminer mon équipage du circuit ?
  • Est-ce moi en personne qui suis visée, par l’intermédiaire de mon élève ?

Que de questions, auxquelles je n’aurais pas de réponses, évidement…

Tant d’efforts, d’investissements en temps, en nourriture, en travail pour en arriver là aujourd’hui…

Tant de we consacrés aux poneys, à l’attelage, à répéter, pour rien ?

Sans parler du coût financier de cette petite plaisanterie dominicale du jury…

Ni du stress occasionné, de la colère, de la frustration, du dégoût…

Ce sentiment d’impuissance face à l’injustice, contre lequel, il n’y a pas de remède…

Aucun moyen de prouver que nous sommes de bonne foi et dans notre droit. INCROYABLE.

Qu’en pensez-vous ?

Alors, voilà, à l’issue de cet incident, le découragement m’a envahit, la colère m’a gagnée, et je n’avais plus les idées assez lucides pour envisager posément l’avenir du défi fou d’attelage-facile.

Depuis j’hésite entre 2 attitudes et ne sais que choisir :

  • Faut-il malgré tout, persévérer (oublier l’injustice) et ne pas se laisser impressionner, au risque que cela se reproduise ultérieurement sur une autre épreuve qualificative (il n’y a déjà pas assez d’épreuves, nous n’avons pas le choix, ni les moyens d’aller en faire d’autres à plus de 200 km) ? Au risque également d’investir à nouveau, dans un we de compétition onéreux, pour rien…
  • Faut-il refuser de cautionner ce qui s’est passé,  la toute puissance des jurys (qui décident à coup de baguette magique), et l’injustice qui en découle, en se retirant ouvertement du circuit et en mettant notre défi de côté ?

Alors, aujourd’hui, j’aimerai bien avoir votre avis, pour m’aider à décider de l’avenir de ce défi.

J’aimerai connaître votre opinion et ce que vous prendriez comme décision, si vous étiez confrontés à une telle situation (aussi grotesque quelle soit).

Tout un équipage complètement anéanti par autant de mauvaise foi et d’injustice

6 Responses to Tromperie et injustice

  1. Agnès 27

    N’y-a-t’il aucun recours possible dans ce genre de situation ?
    L’organisatrice n’a-t’elle aucun crédit auprès d’un juge, pour prouver qu’elle n’a pas vu ce poney sur le terrain et qu’il avait été déclaré non partant ?
    Il doit bien exister des écrits de tout cela …!!!
    Je comprends le découragement après tant de travail et surtout face à une telle injustice.
    Il ne faut pas baisser les bras, ce serait se punir soi-même.
    Bon courage à toi, tiens-nous au courant de la suite.

    • attelage-facile

      merci Agnès de ton soutien ! 🙂

      Non il n’y a pas de recours, puisque c’est parole des juges, contre parole du concurrent et de son coach…
      Pour les écrits… c’est à l’image de l’organisation, donc aléatoire, et l’organisatrice ne s’est même pas donné la peine de me recontacter… 🙁

      Et non, je ne me punis pas moi même, car concourir dans de telles circonstances ne m’amusent pas du tout et ne me fait plus envie… 😉

  2. Gruyer

    J’ignore quelle valeur cela ça peut avoir dans ce genre de compétitions mais n’y a t’il pas moyen d’envoyer les photos que tu as prises avec Poye en Solo puis en paire avec Scotch à l’ensemble du jury présent ce jour là pour prouver ta bonne foi ?

    • attelage-facile

      Cela ne peut rien prouver du tout, et n’a absolument aucune valeur… 🙁

  3. Neil

    Coucou Gaelle, je voulais reagir sur cette article. Déjà, bravo pour l’avoir posté sur ton blog. Car cela montre que tu as fais la paix avec toi même. Sache que ce n’est pas de ta faute si il y a eu cette injustice. Tu sais que tu as une participante tout a fait honnête et sérieuse, et que des gens pourront toujours déclarer l’inverse, cela ne change rien sur la personne que tu es. Je crois qu’il faut persévérer et continuer, mais pas avec ce jury. Ne laisse rien ni personne detruire tes rêves! Bonne continuation!

  4. attelage-facile

    Merci Neil de ton soutien sans faille, et de tes encouragements.

    Nous restons en accord avec nous même en choisissant de continuer de se faire plaisir avec nos poneys, mais en repoussant les échéances sportives à plus tard…

    C’était sans doute un signe qu’il fallait suivre et écouter 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *