browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le défi !

Posted by on 28 août 2013

!! Le Défi est lancé !! 

bon plan conseils

Et pourquoi un défi ?

Depuis toujours je ne fonctionne qu’ainsi : des challenges à réussir, des défis à relever, des concours à remporter, et des podiums à escalader, etc…

Que ce soit dans ma vie professionnelle, sportive, ou dans ma vie de tous les jours… Et oui, si je vous avoue que je rends les activités de ménage et de vaisselle attractives en les SONY DSCchronométrant… cela vous fait sourire ?! Et pourtant c’est vrai… et ça marche !!

Que ce soit à titre personnel, ou pour les élèves que j’ai coaché durant des années, dans différents domaines équestres : d’abord chercher à se rapprocher de l’excellence, puis se mesurer aux autres et améliorer les résultats !

Et cela a fonctionné,  pour tous ceux et celles qui ont su écouter, puis appliquer les conseils prodigués !

Alors pourquoi ne pas faire profiter de mes expériences,

encore maintenant ??

sourire

Ce défi que je me suis lancé, ne me concerne pas uniquement ! Il implique un élève : novice en équitation et en attelage, ne maîtrisant pour l’instant, que les strictes bases nécessaires à la sécurité à pied ; à savoir, manipuler un poney en main correctement et sans risque, savoir le garnir et le mettre à la voiture, savoir faire les soins minimum après le travail, ainsi que l’entretien du matériel.

 

L’objectif que je me suis fixé est du lui apprendre les bases de l’attelage, suffisantes pour qu’ilpaire puisse valider ses examens fédéraux (galop 4 de la discipline), sortir en compétition club, et ainsi, se qualifier pour participer en juillet 2014, aux championnats de France des clubs, en niveau 1, dans la catégorie paire (avec deux poneys). L’objectif final étant de se situer dans la première moitié du classement de cette épreuve.

Le challenge va se dérouler du 1er septembre 2013 au 1er Juillet 2014, ce qui nous laisse 10 mois, soit 43 séances pour relever ce défi : 40 séances pédagogiques en cours particulier d’1 heure, et 3 séances de coaching en compétition.

Le mois de juillet sera consacré, si qualification il y a, à la préparation mentale de l’échéance sportive.

 

Déroulement du défi :

Les séances auront lieu (en principe) tous les samedis après midi vers 15h. Je me réserve le droit d’en modifier jour et horaire en fonction de la météo, car nous n’avons pas à disposition d’infrastructures de travail, et donc encore moins de structure couverte, permettant l’activité par tout temps !!

À l’issue de chacune des séances de mon élève, j’écrirais un compte rendu pour relater la progression, les difficultés rencontrées, et le travail effectué sur la séance, …

 

Maintenant que l’histoire est en place, je vais planter un peu le décor, pour répondre d’ors et déjà à vos interrogations !

jeffrandyL’élève en question s’appelle Jean François, et ce n’est un secret pour personne, c’est mon compagnon de vie depuis le mois de mai dernier ! Avant d’entrer dans mon existence, il n’avait jamais côtoyé de chevaux et poneys. Il a participé à une compétition attelée fin juin, en tant qu’équipier, et c’est là, son unique expérience.

Je dispose à la maison d’un team de poneys shetlands attelés (4) qui vont se faire un plaisir de lui apprendre leurs connaissances ! Le côté logistique est assuré, puisque j’ai sous la main, les équidés dressés, ainsi que les voitures adaptées à la discipline choisie, et les moyens de transport pour l’ensemble. L’inconvénient majeur sera le manque d’infrastructure pour travailler dans de bonnes conditions, ce qui va donner encore plus de piment à ce challenge !

 

Ce Défi prend à mes yeux une immense importance, étant moi même meneur en compétition club. J’ai remporté le titre de champion de France attelé en paire, en 2011, lors de ma première année de compétition. SONY DSC

Puis j’ai subi échec et déception en 2012 : suite à désaccord avec la fédération, je décide de me retirer de la compétition, (à mon grand regret), après plusieurs mois de travail acharné, d’investissements en temps, en argent, en qualifications, et en équipiers… pour préparer un joli attelage de 4 poneys !

 

Maintenant que vous connaissez en partie les raisons qui m’ont poussées à relever ce défi, je vais vous énumérer toutes les autres « petites choses » qui ont également déterminées mon choix :

  • démontrer que ce challenge est réalisable !
  • qu’il est donc accessible à tous (à condition de disposer d’équidés dressés, du matériel adapté, et d’un enseignant spécialisé)
  • voir mes poneys engraisser en ne faisant plus d’activité est difficilement concevable !!
  • posséder toute cette logistique et de ne pas s’en servir est bien dommage !
  • transmettre mes connaissances est quelque chose que j’aime faire !
  • et enfin, que j’ai la chance d’avoir quelqu’un qui accepte de partager ma passion en relevant aussi ce défi ! Merci JF !

 

Les marches (étapes) à franchir sont importantes, avant la réalisation de ce challenge, mais cela en fait tout son intérêt !!

 bon plan conseils

 

Je vous invite à nous suivre et

à nous encourager

dans cette aventure à la fois humaine et animale

mais aussi sportive ! 

 

À vous d’agir maintenant :

Si vous aussi, vous avez relevé des défis, alors partagez les dans les commentaires ci dessous !

MERCI

9 Responses to Le défi !

  1. JF

    J’adore

  2. JF

    Après avoir lu et relu le défi, j’ai déjà la pression qui monte et un petit peu d’appréhention.
    Je vais faire le maximum pour ne pas te décevoir, et prouver à tout le monde, que quand on veut, on peut. Et ce grace à un bon coatch comme toi.
    Hâte d’y être pour voir de quoi je suis capable, de quoi nous sommes capable, et surtout prouver que ce défi que tu t’es lancé est réalisable.
    Merci à toi Gaëlle de me faire confiance pour ce challenge, qui je pense ne sera pas de tout repos.

  3. Anna

    Moi j’y crois !
    Bonne réussite !!!! 😀

  4. Neil

    Bonjour Gaëlle, félicitations pour ce défi! ta photo avec les deux chevaux est superbe.
    Ton thème va bien je trouve.
    Bon courage!

  5. Dimytri

    Bravo ! Superbe défi.
    Mais ces posts sont anciens (2013). Qu’en est-il aujourd’hui ?

    Mon défi à moi, je l’ai cherché activement pendant deux ans, écumant les documentaires diffusés sur la TNT, ou faisant des recherches sur le web. Tout m’intéressait. Quitter la France, visiter le monde, aller vivre avec les Mongoles sous la yourte ou sous un tipis avec les Indiens (qui n’y vivent plus vraiment d’ailleurs)… Faire un chantier bénévole en Afrique, ou partir en inde. Cheminer sur le sentier qui mène à compostelle…
    Tout un tas de choses merveilleuses. Mais aucune en particulier qui me déclenche jusqu’à me lancer sans regret dans LE truc de ma vie par excellence !

    Pourquoi chercher un projet me
    Direz-vous ? Parce que seul, plus de vie affective, professionnelle. Plus d’attaches. Trop de coups du sort. Et plus projet de professionnel. J’ai pourtant eu plusieurs professions jusqu’à aujourd’hui…
    Tout cela me laisse devant un grand vide depuis un divorce dévastateur remontant à plusieurs années maintenant. Un amour arraché, un enfant par encore conçu déjà volé, des projets à deux sacagés…

    Et même mes projets musicaux personnels (je suis passionnément chanteur-guitariste) ne trouvent plus leur place dans ce « système » de compétition et d’argent de la société actuelle qui m’indispose royalement…
    Je suis un rêveur, ma Vie est devant, mais elle est hors d’atteinte…

    On m’a coupé les ailes par trop de mensonges et de faux-semblants, de trahisons, de manques de passion de partenaires potentiels.
    Ne à reste à ce moment que l’envie d’aller à l’essentiel… ce qui est déjà énorme. Salvateur. Mais je ne retenterai plus ce qui a perpétuellement échoué.
    Alors quoi ? Comment ? Et quand ?

    Et puis un jour, début 2011, après l’exercice d’une certaine opiniâtreté que je ne pensais pas posséder, je tombe sur un documentaire sur France 5 sur les habitations (et autres lieux culturels) troglodytes en Anjou. Et un en particulier, lieu d’accueil alternatif, semi-communautaire. Artistique, expérimentateur, ouvert…Et je me dis qu’il se passe quelquechose là-bas. Que je dois aller voir.
    J’y débarque six mois plus tard.
    Une rencontre vas décider de la suite. Un voyageur roulottier de passage me parle de sa vie sur les routes et de ses expérience s’de construction (sa roulotte est sa quatrième réalisation !).
    Il allume des étoiles dans mes yeux. Je comprends que cette vie-là me parle, qu’elle réponds à ce que je cherche.
    De plus, il compte proposer d’animer en ce lieu un atelier fabrication de roulotte.
    Et je dis « Bingo ! »

    La suite concerne deux années d’aventures et d’échanges humains et personnels qui ont jalonné l’auto-construction de MA roulotte, l’acquisition de mon cheval et la naissance d’une relation affective forte avec lui. Mais aussi une jambe cassée, des conflits avec des personnes, avec à côté beaucoup entraides aussi et de soutient d’autres personnes, d’amitié pure…

    Ouf ! Ce fut très fort et je dis MERCI à la Vie qui m’a guidé jour après jour avec tendresse, judicieusement, parfois rudement mais toujours avec humour et protection…
    Je T’aimes, la Vie !

    Aujourd’hui je suis rentré en Bretagne depuis un an.
    Ma roulotte s’est avérée trop lourde et mon cheval n’a pas travaillé depuis deux ans… je dois revoir ma copie si je veux pouvoir prendre enfin la route. Et c’est très compliqué pour moi qui me retrouve un peu seul. La Rock’n’Roulotte (c’est son nom) est dans le jardin d’une amie qui l’a acceuilli à 45 km de chez moi. J’y vis la semaine et je m’occupe de mon cheval qui tourne dans des pâture ou friches qu’on me prête. Je reçois par ailleurs beaucoup. De l’amitié, des légumes, du bois pour me chauffer… Je récupère des matériaux pour le nouvel attelage plus léger que je veux construire. J’ai de petits moyens donc ça prend du temps. Je veux aussi acquérir un camion léger pour transporter mon Tonton mon gentil et puissant percheron. Car je veux apprendre le débardage et le travail de la charrue auquel j’ai déjà été initié et Tonton également. Donc nous devrons nous déplacer. Mes parents m’ont annoncé de me donner 500€ pour mon anif. C’est pas cool ça ? Mais il me faut entre 1500 et 3000€ pour réaliser ce projet.
    Heureusement j’ai une alloc pour vivre, et grâce à mes quelques élèves payants je pense pouvoir financer l’assurance, l’entretiens et le carburant du « camion » au quotidien. À ce moment-là je pourrais enfin envisager d’aller avec Tonton vers des formations (payantes ?) et des chantiers (rémunérants !) de travail.
    Il me manquera encore les outils nécessaire mais je peux les fabriquer ou en rénover d’anciens à moindre coût…
    Jusque là tout roule depuis trois ans, lentement mais sûrement. Il n’y a pas de raison que ça s’arrête tant que c’est pour la bonne cause : rénover ma vie, la partager (entre autre sur FaceBook) avec autrui et en donnant à vivre à d’autres de merveilleux moments ressourçants, pour donner l’envie d’en faire autant.

    Voilà. Je travaille pour et je croise les doigts !
    Et j’espère que ma contribution vous aura plu.

    Amitiés

  6. Mulet

    bonjour
    nous aussi avons décidé de dresser, débourrer nos mulets seuls
    nous avons donc appris à faire de la communication avec nos animaux
    c’est extraordinaire car nous connaissons exactement leurs souhaits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *